Chronocarto
Visualiseur en ligne de données géo-référencées

, par Marc-Antoine Rey

En partenariat avec l’entreprise Géocarta, nous développons un visualiseur en ligne de données géo-référencées, application déclinée de GcServer.
Chronocarto utilise des librairies open-source sous licence LGPL (JFreechart, Jaspereport et GeoTools) et des logiciels MySql et Geoserver sous licence GPL V2.
Il existe un contrat de licence d’utilisation à titre gratuit de chronocarto entre le CNRS, l’ENS et Géocarta.


CHRONOCARTO est le fruit d’une collaboration entre le département d’archéologie de l’ENS-Paris et l’entreprise Géocarta. Il est développé dans le cadre du projet TET , Territoire , Espace , Temps. Il est en ligne avec quelques applications.

Il s’agit donc de créer des documents consultables mais non modifiables par le public. Des couches et des boutons permettent de combiner des fonds, des lignes, des points, des surfaces, et de faire apparaître des documents annexes (texte, photos, stat..) en cliquant sur un objet spatial. Ils comprendront

  • Les couches d’Information
    1. Raster
    2. Vecteur
    3. AI
    4. Texte
  • Les couches sont sélectionnables et leur ordre interchangeable
  • Pour chaque couche ou élément spatial de la couche existe un document descriptif bref.
  • Aux couches ou éléments spatiaux de la couche peuvent être rattachés des documents informatifs variés (photo, textes)
  • On peut rechercher les couches ou éléments spatiaux par leur nom .
  • On peut consulter un catalogue des méta-données qui ont été utilisées dans la base, qui donne leur origine, date, nature, attributs.
  • Les échelles visées sont comprises principalement entre le carré de fouille et le kilomètre carré, c’est-à-dire les données de prospection ou les données environnementales autour du gisement. La précision optimale moyenne des documents pourrait être située autour du 1/500e.
     
    Pour les chercheurs du réseau, CHRONOCARTO permet dès la présent, grâce à un mot de passe, de travailler en réseau, de déposer et de modifier des documents en ligne, et de dialoguer instantanément à distance, sans limite de taille de fichier et en visualisant immédiatement les modifications apportées
     

Certains projets de chronocarto ont été ouverts au public. Chaque projet se décline en plusieurs dossiers, contenant eux-même plusieurs calques qu’on peut cocher ou décocher en déployant les légendes à gauche. Pour changer de projet, il faut fermer les fenêtres pour revenir à la page d’accueil de Chronocarto.
 
Voir Chronocarto en ligne
Voir aussi l’Atlas de l’Âge du fer en ligne, ainsi que sa présentation sur notre site.

 

Liste des projets développés par/avec la contributioon scientifique d’AOrOc sur Chronocarto :