Découverte d’une épave
du Ier siècle av. J.-C. dans le sud
du Sri Lanka : nouvelles données sur le commerce maritime dans l’océan Indien

Ariane de Saxcé &
Osmund Bopearachchi

, par Annick Fenet

Vendredi 15 avril 2022, 16h-19h
Conférence en visioconférence, dans le cadre du séminaire « Géographie historique et géoarchéologie » (12/12)


Lien vers la visioconférence
ID de réunion : 997 7080 3742 / Code secret : AOROC2021


 

Ariane de Saxcé (Deutsches Archäologisches Institute [DAI], antenne de Bonn : KAAK, Commission pour les cultures non-européennes)

Osmund Bopearachchi (AOrOc, CNRS-ENS)

Découverte d’une épave du Ier siècle av. J.-C. dans le sud du Sri Lanka : nouvelles données sur le commerce maritime dans l’océan Indien

Résumé / abstract :

La découverte d’une épave près de la côte sud du Sri Lanka, à 5 km de l’ancien site portuaire de Godavaya, a révolutionné nos connaissances sur l’histoire du commerce maritime en Asie du Sud, notamment entre l’Inde et le Sri Lanka. C’était une découverte fortuite faite par deux pêcheurs et plongeurs du village. L’épave a été fouillée par des archéologues-sous-marins américains, sri-lankais et turcs sous la direction du professeur Deborah Carlson, directeur de l’Institut d’archéologie nautique (INA). Les réseaux maritimes régionaux entre l’Inde du Sud et le Sri Lanka ont une longue histoire. L’épave de Godavaya a été datée par C. 14 au deuxième ou au premier siècle av. J.-C. Sur la base de leur typologie, les tessons de céramique rouge et noire recueillis à la surface du dépôt de l’épave peuvent être datés aussi aux alentours du IIe siècle av. J.-C. Les analyses préliminaires menées sur les lingots de verre de l’épave de Godavaya ouvrent l’étude des échanges de verre en Asie du Sud et du Sud-Est, et ces échantillons constituent le type de matériel archéologique indispensable au progrès de nos connaissances. Malgré la présence de sources textuelles et de matériel archéologique attestant de l’existence d’un important réseau commercial reliant le Sri Lanka à l’Inde et à l’Occident, et malgré de nombreuses prospections et fouilles, aucune épave n’avait encore été découverte près des côtes de l’Inde et du Sri Lanka : l’épave de Godavaya est la première à avoir déployé un assemblage aussi important de matériel bien conservé.

Responsable : Anca Dan