La ville des antiquaires et des archéologues (XVIIe-XXe s.)
Hélène Dessales, Annick Fenet et Ben Schoentgen

, par Annick Fenet

Jeudi 27 janvier 2022, 14h-17h.
Conférences dans le cadre du séminaire « La ville antique : une histoire des représentations XVIIIe-XXe s. » (1/4)


Intervenants :

Hélène Dessales & Annick Fenet, AOrOc
Retracer la ville antique. Introduction historiographique

• Ben Schoentgen, ENS
Les origines de la ville de Luxembourg chez Alexandre Wiltheim (1604-1684)

Génie de premier ordre, habile antiquaire, mythologue savant, que les Bollandistes ont comblé d’éloges, que les Mabillon et les Montfaucon ont consulté, et que tous les écrivains qui savent rendre au vrai mérite ce qui lui est dû, honorent et vénèrent encore aujourd’hui ». Telle fut la vision qu’on avait au début du XVIIIe siècle d’Alexandre Wiltheim (1604-1684), avant que son nom ne soit progressivement tombé dans l’oubli.
Dans le Livre V de ses Luciliburgensia, qui constituent le premier traité antiquaire sur le territoire des Trévires, il présente une vision tout à fait novatrice des origines de la ville de Luxembourg et de son développement urbain.

Ill. : A. Wiltheim, Luciliburgensia sive Luxemburgum Romanum, V, 2, p. 265 (Luxembourg, Archives Nationales, sect. hist., Abt.15, ms. 380).

Responsables du séminaire : Hélène Dessales & Annick Fenet