Les mosaïques de la basilique épiscopale de Philippopolis, Plovdiv, Bulgarie
Julia Valeva

, par Annick Fenet

Jeudi 20 janvier 2022, 10h30-12h30
Visioconférence dans le cadre du séminaire « Décor & architecture antiques d’Orient & d’Occident » (7/14)


Lien vers la visioconférence

Julia Valeva
****

Les mosaïques de la basilique épiscopale de Philippopolis (Plovdiv, Bulgarie)

Résumé :

La basilique épiscopale de Philippopolis est typique pour l’époque
paléochrétienne avec ses trois nefs, une abside à l’est, légèrement
saillante, un narthex et un atrium. Elle a des dimensions
impressionnantes : longueur totale avec l’atrium 86,30 m, dont 56,70 m pour
le naos et l’abside et largeur du naos 38,50 m. Le bêma est séparé de
l’abside par un déambulatoire.

Les sols de la basilique sont entièrement couverts de mosaïques en opus
tessellatum, sauf celui du bêma, qui est un opus sectile. Les pavements
sont sur deux niveaux : le niveau inferieur est contemporain de la
construction de la basilique au IVe siècle, et le niveau supérieur
correspond à sa reconstruction au Ve siècle.

Les mosaïques du niveau supérieur sont d’une préservation presque
intégrale. Mais une grande partie des mosaïques du niveau inférieur sont
perdues, surtout celles de la nef centrale. Les mosaïques de la nef
septentrionale sont encore sous les mosaïques supérieures qui restent pour
le moment en place. Par contre, les mosaïques du niveau supérieur de la nef
méridionale ont été enlevées et exposées séparément, laissant ainsi les
mosaïques du niveau inférieur se manifester dans toute leur splendeur. Au
centre de ces dernières se trouve un panneau avec l’inscription qui
mentionne le nom d’un évêque.

Le but de notre présentation est de faire connaître cet ensemble de
mosaïques exceptionnel et instructif, d’argumenter leur datation suggérée
et d’interpréter leur symbolisme liturgique.

Responsables : Séverine Blin, Amina-Aïcha Malek & Claude Vibert-Guigue