Ptolemaic Ruler Cult outside Egypt :
What do stones and vases tell us about the Ptolemaic ruler cult in the Eastern Mediterranean ?

Stefan Pfeiffer

, par Annick Fenet

Professeur invité par le laboratoire AOrOc.
Mercredi 8 décembre 2021, 15h30-16h30, salle F.


Stefan PFEIFFER, Professeur à l’Université Martin Luther de Halle-Wittenberg

Cycle de 4 conférences Pouvoir lagide et religion en Égypte ptolémaïque : 4/4

Ptolemaic Ruler Cult outside Egypt :

What do stones and vases tell us about the Ptolemaic ruler cult in the Eastern Mediterranean ?

Résumé

[Langue de la conférence : en anglais.]

Au cours du début du IIIe siècle avant J.-C., le culte du souverain ptolémaïque s’est répandu dans toute la Méditerranée orientale contrôlée par les Lagides et au-delà. Les différents témoignages de ces cultes sont souvent compilés sous forme de listes (à cet égard le travail de Chr. Habicht, Gott-menschentum und griechische Städte, demeure fondamental) et la question de savoir qui a diffusé le culte a déjà trouvé une réponse : outre les rois eux-mêmes, ce sont tous les groupes importants de l’empire qui ont participé activement à la mise en œuvre instituée et locale des cultes ou qui y ont été doucement contraints (villes, associations, soldats, marchands, élites locales, etc.).

La conférence, fondée sur l’examen de deux genres d’objets de culte inscrits, les oinochoai et les autels miniatures ptolémaïques, abordera la question de savoir ce que ces objets de culte peuvent nous dire sur la mise en œuvre concrète du culte des Ptolémée dans le monde grec, c’est-à-dire à la fois à Alexandrie, dans les provinces non égyptiennes et dans les zones d’influence des Ptolémée. À cette fin, des informations supplémentaires seront recueillies à partir d’un deuxième groupe important d’objets : les inscriptions, en commençant par les objets de culte en question. Il s’agira de mettre en lumière les médiateurs locaux du culte du souverain, d’une part, et la pratique du culte pour les Ptolémées, d’autre part, et d’essayer de répondre à la question des éventuelles fonctions concrètes des objets de culte, de leur Sitz im Leben.

Responsable : Ivan Guermeur