Storie Nostrum en Albanie. Les Nocturnes de l’Histoire à l’ENS
Soirée

, par Jean-Michel Colas

Mercredi 30 mars 2022, de 20h à 22h, salle Dussane, Ecole normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris.
Dans le cadre des Nocturnes de l’Histoire à l’ENS.


Intervenants

- Gazmend Kapllani, écrivain, directeur des Etudes albanaises à l’université DePaul de Chicago.
- Belisa Muka, directrice de l’Institut archéologique de Tirana, co-directrice de la mission archéologique franco-albanaise d’Apollonia.
- Christophe Goddard, CNRS, directeur de l’UMR 8546 AOROC.
- Makis Solomos, professeur de musicologie, université de Paris 8 et les étudiant.e.s du Master « Création musicale et sonore » de l’université de Paris 8.
- Stéphane Verger, directeur général du Musée national romain, co-directeur de la mission archéologique franco-albanaise d’Apollonia.
- Pierre Raynaud, conseiller de coopération et d’action culturelle à l’ambassade de France d’Albanie.
- Marie-Pierre Dausse, maîtresse de conférence en histoire grecque de l’université de Paris 8.
- Vincent Mespoulet, coordinateur général du projet Storie Nostrum et président de l’association Histoires vraies de Méditerranée.

Lien : https://histoiresvraies.org/storie-nostrum/

Résumé

Le projet Storie Nostrum se propose de produire une série de podcasts d’environ 7 minutes racontant l’existence ordinaire des habitants des rives de la Méditerranée il y a 2500 ans. C’est aussi l’occasion de penser le format très particulier du podcast de la manière la plus créative possible où la matière sonore compte autant que la narration. En effet, la production de ces podcasts fait collaborer des archéologues, des écrivains, des créateurs sonores, des musicologues, des spécialistes des sound studies. Ils sont destinés à un public très large, accessibles autant avec un simple smartphone qu’une borne audio dans un musée ou sur un site archéologique, en sollicitant aussi les auditoires de la manière la plus participative possible.

Nous avons choisi aussi de mettre en valeur le patrimoine archéologique médieterranéen en explorant des régions peu connues de la Méditerranée antique. Cette année, une dizaine de podcasts sont réalisés sur le territoire actuel de l’Albanie avec les équipes archéologiques qui interviennent sur ce terrain.