Zammit Mélanie
Exodos, dénouement

, par Jean-Michel Colas

Thèse de doctorat débutée en 2016
École doctorale : Paris IV, ED 22

Contacter Mélanie Zammit


Intitulé de thèse :
Exodos, dénouement et fin de tragédie dans l’œuvre conservée d’Eschyle.

Argumentaire de la thèse :

Mon travail consiste à réaliser une étude comparée des séquences finales des tragédies d’Eschyle afin de mieux comprendre comment ce dramaturge achève ses pièces. Mon corpus est composé des sept tragédies conservées d’Eschyle (les Perses, les Sept contre Thèbes, les Suppliantes, l’Orestie et le Prométhée enchaîné que j’inclus dans ma recherche malgré les doutes concernant son authenticité) et je réfléchis à la construction de la fin sur le plan narratif et dramaturgique. J’essaie ainsi de déterminer l’étendue de la séquence finale et pose la question de savoir où commence la fin à l’échelle du texte tragique. Aristote, dans la Poétique, définit l’exodos comme « la partie après laquelle il n’y a plus de chant du chœur » et une partie de mon travail a pour but de confronter l’œuvre d’Eschyle à la définition aristotélicienne des parties formelles de la tragédie. J’étudie également la composition de chaque séquence finale avant de la replacer dans le contexte de l’ensemble de la pièce en me demandant comme la fin est préparée par ce qui la précède dans l’œuvre. Je réfléchis aux fonctions remplies par la fin sur le plan narratif (dénouer, achever, relancer, commenter l’action) et dramaturgique (orchestrer et motiver la sortie des personnages) et je me demande si une tragédie d’Eschyle s’achève sur un finale spectaculaire. Je travaille enfin à établir le rôle joué par la fin dans la construction du sens de l’œuvre en me demandant comment le finale oriente l’interprétation du spectateur. Ce travail de recherche s’inscrit dans le champ d’étude de la composition des tragédies grecques et a pour but de proposer une lecture de l’œuvre d’Eschyle orientée par la question de la construction de la fin. 

Publications et communications scientifiques :

 « Les fonctions dramaturgiques du deuxième stasimon de l’Hélène » in Dioniso, 7.
« la fin dans le commencement, le cas des Perses d’Eschyle » à paraître dans Camenulae 23.