Zammit Mélanie
Exodos, dénouement

, par Jean-Michel Colas

Thèse de doctorat débutée en 2016
Direction : Christine Mauduit
École doctorale : Paris IV, ED 22

Contacter Mélanie Zammit


Intitulé de thèse :
Exeunt omnes, la dramaturgie des séquences finales dans les tragédies d’Eschyle.

Argumentaire de la thèse :

 L’objet de mon travail de recherche, intitulé « Exeunt omnes, la dramaturgie des séquences finales des tragédies d’Eschyle », est l’étude de la fin des tragédies d’Eschyle. Partant du constat que les termes employés par les Anciens pour désigner la fin d’une tragédie, l’exodos, le dénouement ou la catastrophe, ne s’appliquent que difficilement aux textes d’Eschyle, j’ai eu recours au concept de séquence finale pour explorer les enjeux liés à l’achèvement d’une œuvre chez le plus ancien des dramaturges. J’ai pu ainsi m’intéresser à la composition de la séquence finale ainsi qu’à la façon dont elle est préparée au cours de l’œuvre et la diversité avec laquelle Eschyle conduit ses tragédies à leur fin n’en rend que plus intéressante cette étude. J’ai cherché à isoler les fonctions dramaturgiques de la séquence finale et j’ai ainsi étudié la mise en œuvre de la sortie des personnages, le rôle dramatique de la séquence finale sur le plan narratif et le spectacle qu’elle offrait au public. J’ai également essayé de comprendre le rôle que joue la séquence finale dans l’interprétation que le spectateur pouvait faire de l’œuvre et j’ai été amenée à considérer la séquence finale comme le seuil qui conduit le spectateur hors de la fiction. Les résultats de ce travail de recherche démontrent l’inventivité avec laquelle Eschyle a su répondre à la nécessité technique d’achever une tragédie et proposent une lecture du corpus eschyléen orientée par la question de la réalisation d’une fin.

Publications et communications scientifiques :

 « Les fonctions dramaturgiques du deuxième stasimon de l’Hélène » in Dioniso, 7.
« la fin dans le commencement, le cas des Perses d’Eschyle » à paraître dans Camenulae 23.